Appel aux dons et transparence sur mes comptes de campagne

A vot' bon coeur M'sieurs Dames...

J’ai dépensé 32 000 € pour ma campagne. Je les ai financés en intégralité par un prêt bancaire et suis dans l’incapacité de le rembourser.

J’ai ouvert une page de collecte en ligne et je reçois de nombreux dons. 1000 mercis à mes donateurs c’est vraiment sympa. A ce jour, cette campagne me coûte encore 12 000 €.

Si vous le souhaitez, vous pouvez faire un don en ligne sur : https://www.onparticipe.fr/cagnottes/CsTUdOrj

Vous pouvez également m’envoyer un chèque (sans commission, contrairement au site) à l’ordre de « N. Courtial Mand Fin de X. Brunschvicg » au 46 rue Ferdinand Chartier 92210 Saint-Cloud.

Tous les dons, en ligne ou par chèque, recevront un reçu fiscal. Ils sont déductibles de vos impôts à hauteur de 66%. Un don de 100 € ne vous coûte que 33 €.

 

Voici le détail de mes dépenses :

DISTRIBUTION TRACT PAR LA POSTE : 16 100 € (moitié du budget !)
Distribution d’un tract de 6 pages « Ni Macron ni Mélenchon » par La Poste dans les 58 000 boites aux lettres de la circonscription. Cher mais super important et très impactant.
– Impression tract : 8 000 €
– Distribution par La Poste : 8 100 €

AUTRES TRACTS ET AFFICHES : 6 500 €
– Profession de foi « Engagez-vous » 12 pages 2 000 exemplaires + Flyer A5 10 000 ex : 900 €
– Tract 4 pages A5 « Ne votez pas pour moi » 5000 ex + 10 affiches : 600 €
– Affiches officielles (480 ex) et affichettes : 700 €
– Circulaires officielles (96 557 ex) et bulletins de vote (203 148 ex) : 4 300 €

GRAPHISME : 3 400 €
Mise en page de tous les tracts, affiches, visuels, bulletins de vote, circulaires flying banner, comptoir, éléments web etc.

DIVERS : 800 €
Drapeaux, comptoir, 2 tee-shirts imprimés, téléphone, enveloppes timbrées, Chevalet…

INDEMNITÉS KILOMÉTRIQUES : 3 200 €
Obligatoire dans les comptes de campagne. Plus de 5 000 kms parcourus pour réunions, marchés, collages etc.

INTERÊTS EMPRUNTS + EXPERT COMPTABLE : 2 000 €
Part des intérêts pouvant être imputés au compte de campagne et honoraires expert comptable (obligatoire) pour dépôt du compte de campagne.

Xavier Brunschvicg Conseiller municipal

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des informations qui vous concernent par courrier électronique à l’adresse : [EMAIL]. Si vous nous avez autorisés à transmettre ces informations à des partenaires, vous pouvez vous y opposer ultérieurement en écrivant à l’adresse précédemment citée.

Ladousse à écrit :

On t’avait dit de pas te présenter : en langage parlé
Tu savais bien ce que tu faisais et ça a bien pourri la campagne législative de notre tête de liste Nupes
Je ne te félicite pas mais ta comm est toujours aussi impeccable
Es tu vraiment SDF? Est ce que tu peux seulement l’imaginer ?
Beaucoup de pauvres travailleurs vont continuer à se faire broyer par la grosse maille pendant 5 ans
C’est tout
Bonne continuation dans ta connerie

Xavier Brunschvicg à écrit :

Ah chère Marie…
Toujours aussi sympa, toujours aussi emphatique, toujours aussi nuancée.
Non je ne suis pas SDF. Et je ne le serai pas. Mais les 32 000 €, je ne les ai pas.
Deux remarques :
1. Ma candidature n’a pas empêché la candidate de la NUPES d’accéder au second tour. Je n’ai donc aucune responsabilité dans son échec. Cela fait des mois que je dis que ce qui compte c’est le second tour et que la gauche radicale pouvait faire un bon score au 1er tour mais se ramasser au second. C’est exactement ce qu’il s’est produit. A vous d’assumer.
2. En 2017, les macronistes ont gagné 4 circonscriptions sur 6 dans le Calvados. En 2022, ils en ont gagné 5 sur 6. Cela devrait vous faire réfléchir. La NUPES a été un succès électoral dans certains endroits. Mais pas partout car un accord national qui ne tient aucun compte des réalités locales est voué à l’échec. En revanche, cet accord a été un échec politique. Les voix obtenues par la gauche ont régressé entre 2017 et 2022. Le rassemblement a permis de faire illusion car la gauche étant moins divisée elle a eu plus d’élus, mais cela reste un échec politique.