Nouvelle baisse des dotations pour la ville de Saint-Cloud

Le Président de la République avait promis qu’en 2018, le montant des dotations attribuées aux collectivités ne subirait pas de baisse et même connaitrait une augmentation. Il avait également affirmé que les communes verraient le maintien de leurs dotations. FAUX !!! 47% des communes constatent en effet une baisse de leur Dotation Globale de Fonctionnement (DGF), parfois supérieure à 15%. Celle de la ville de Saint-Cloud va ainsi être amputée de 280 000 € ! Elle aura connu une baisse de presque 3 millions d’euros depuis 2014.

Ce flou sur la DGF et les déclarations imprécises du Président de la République sur les dotations aux communes contribuent à affaiblir la parole de l’État. Nous nous interrogeons également sur les intentions à venir du Gouvernement pour compenser la disparition de la taxe d’habitation prévue en 2020.

De son côté, la majorité municipale continue à ne pas respecter la loi en matière de construction de logements sociaux, ce qui lui vaut d’être sanctionnée par l’Etat et placée en état de « carencement », avec une mise sous tutelle et des pénalités financières à payer. 

Entre l’Etat qui ne respecte pas ses engagements et la Ville qui ne respecte pas ses obligations, c’est donc la double peine pour la Ville, son budget et, in fine, ses administrés.

Et toujours pas de fibre optique dans toute la ville…

Bonnes vacances tout de même, tout du moins si vous avez la chance de partir. Nous avons une pensée particulière pour celles et ceux qui restent à Saint-Cloud tout été, notamment les enfants. La piscine, la médiathèque et de nombreux autres services publics locaux seront en effet fermés.

Si nous sommes en responsabilité après les prochaines élections municipales de 2020, nous nous engageons à maintenir ouvertes les infrastructures essentielles à la qualité de vie des habitants qui n’ont pas les moyens de partir en vacances. C’est aussi cela la solidarité…

Catherine Nado et Xavier Brunschvicg

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des informations qui vous concernent par courrier électronique à l’adresse : [EMAIL]. Si vous nous avez autorisés à transmettre ces informations à des partenaires, vous pouvez vous y opposer ultérieurement en écrivant à l’adresse précédemment citée.

Aucun commentaire n'a encore été déposé pour cet article.