Piscine : pourquoi tant de haine ?

Notre tribune publiée dans le Saint-Cloud Magazine de novembre 2020

Pourquoi la municipalité fait-elle preuve d’un tel acharnement à l’encontre de notre piscine ? Malgré nos interventions multiples, y compris en Conseil Municipal, nous ne sommes pas parvenus à obtenir satisfaction.

  1. A la fin du déconfinement, la Mairie décide de ne pas rouvrir la piscine, jugeant que les mesures sanitaires imposées sont trop compliquées et coûteuses à mettre en œuvre. Pourtant, au même moment, toutes les piscines aux alentours rouvraient…
  2. La Mairie renvoie les clodoaldiens, c’est tellement plus facile, vers la piscine de Garches en leur disant qu’ils bénéficieront du même tarif réduit que les garchois. Mais depuis juin, rien ! Aucun tarif garchois. Nous avons appelé la Mairie de Garches pour comprendre. L’explication est simple : ils n’ont jamais reçu de demande en ce sens de la Mairie de Saint-Cloud ! Cruelle négligence ? Manque de professionnalisme ? Désintérêt ?
  3. En parallèle et indépendamment de l’évolution potentielle de la situation sanitaire à venir, la Mairie de Saint-Cloud décide, comme chaque année, de ne pas ouvrir la piscine en août. Les clodoaldiens, notamment les jeunes, ne partant pas en vacances sont une nouvelle fois punis. Ils n’ont qu’à avoir une résidence secondaire…

Puis, et seulement après ces 3 événements, un incident survient à la piscine avec l’effondrement partiel du plafond. Enfin une bonne excuse pour ne pas la rouvrir : besoin de faire venir un expert, contentieux potentiel etc. Pourtant, peut-être aurait-on pu sécuriser et sanctuariser la partie du plafond endommagée pour laisser travailler les experts tout en rouvrant la piscine au public ? Ben non. Fermeture jusqu’en 2021…

Pourquoi un tel acharnement à l’encontre de la piscine alors même que d’importants travaux de rénovation ont été menés il y a quelques années ?

Le résultat actuel c’est :

  • Un service public essentiel qui n’est pas assuré.
  • De nombreux enfants en bas âge qui n’apprennent pas à nager.
  • Plus de piscine pour les scolaires.
  • Des coûts fixes très importants qui continuent à être supportés par la ville (personnel, chauffage, entretien…) mais des recettes réduites à néant (droits d’entrée, location de lignes aux associations…).
  • Sans compter l’impact sportif et organisationnel pour les associations comme l’école des sports, l’UAS natation, le club de plongée, l’aquagym, les bébés nageurs etc.

C’est NUL !

Xavier Brunschvicg Conseiller municipal

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des informations qui vous concernent par courrier électronique à l’adresse : [EMAIL]. Si vous nous avez autorisés à transmettre ces informations à des partenaires, vous pouvez vous y opposer ultérieurement en écrivant à l’adresse précédemment citée.

CISSE à écrit :

Je suis d’accord avec votre tribune au sujet de la piscine. Comment à Saint Cloud ne peut-on pas avoir une piscine qui fonctionne correctement. Cela fait des années que cela dure. Cette piscine en sous-sol ne donne plus envie d’y aller ; pourquoi pas une nouvelle piscine lumineuse ! Il n’y a aucun terrain à Saint cloud pour un nouveau projet ?

Xavier Brunschvicg à écrit :

Bonjour et merci pour votre commentaire.
Malheureusement, à Saint-Cloud, il y a très peu de terrains disponibles pour construire des infrastructures et équipement collectifs. Il faudrait empiéter sur le Parc. Pourquoi pas d’ailleurs.
Surtout, cela coûterait extrêmement cher de reconstruire une piscine depuis 0. Essayons déjà de faire fonctionner celle dont nous disposons…