Pour le prolongement de la passerelle de l’Avre !

Notre tribune. Saint-Cloud Magazine mai 2021.

La magnifique passerelle de l’Avre, qui permet de relier Saint-Cloud au bois de Boulogne et à l’hippodrome de Longchamp, constitue une infrastructure fondamentale pour notre ville et, plus largement, pour notre territoire.

Elle permet aux piétons et aux randonneurs de disposer d’un accès agréable et sécurisé à des espaces verts immenses. Les vélos n’ont officiellement pas le droit de l’emprunter mais une tolérance existe, à condition bien sûr que les vélos roulent à très faible allure.

Nous pensons qu’il est possible d’accroître l’utilité de cette infrastructure et d’améliorer la coexistence entre piétons et cyclistes.

C’est ainsi que nous demandons, depuis des années, que la ville de Saint-Cloud prenne l’initiative de réunir l’ensemble des parties prenantes (Ville de Paris, de Boulogne, Département, Région…) afin d’étudier la possibilité de prolonger la passerelle de l’Avre au-dessus de la départementale côté Boulogne. Il s’agirait tout simplement de prolonger la passerelle avec un tablier flottant en pente douce (sans marches).

Cette infrastructure permettrait de créer un accès direct au Bois de Boulogne, sans avoir à traverser la départementale (opération très longue et parfois dangereuse). Ce serait une amélioration considérable pour les piétons, pour la sécurité des enfants et pour les cyclistes qui, tous les jours, vont travailler ou se promener de l’autre côté de la Seine.

A l’heure de l’urgence climatique, des mobilités douces et de la lutte contre les pollutions, il est urgent de développer des axes verts et de proposer des alternatives en termes de déplacement. Nous demandons à la Ville, une nouvelle fois, d’ériger ce projet en priorité et sommes prêts à lui apporter à la fois notre soutien et notre concours.

Cette proposition, issue de notre « Grand Livre Vert », n’est que l’une des 13 propositions concrètes que nous avons formulées pour promouvoir l’usage du vélo.

Bougez-vous !

PS : retrouvez toutes nos propositions pour le vélo en vidéo ici : http://www.saintcloudrivegauche.fr/web-tv/saint-cloud-a-velo/

Xavier Brunschvicg Conseiller municipal

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des informations qui vous concernent par courrier électronique à l’adresse : [EMAIL]. Si vous nous avez autorisés à transmettre ces informations à des partenaires, vous pouvez vous y opposer ultérieurement en écrivant à l’adresse précédemment citée.

Pignato à écrit :

Cette prolongation serait bien-sur très pratique , mais en fonction du coût et du nombre de personnes qui la traverse, est-ce le sujet propriétaire pour les cyclistes . De nombreuses routes de saint-clous sont encore très dangereuses. A -t-on identifié les principaux points noirs (rue gounod, rue des filles du calvaire …) pour hiérarchiser les priorités ?

Xavier Brunschvicg à écrit :

La passerelle de l’Avre est, je le maintiens, une priorité pour les cyclistes. C’est un axe majeur pour accéder à Paris, Boulogne, Issy les Moulineaux… Vas-y le matin et tu verras. Sans compter le cyclisme ludique ou sportif. le nombre de VTTistes qui l’empruntent le week-end pour aller dans le parc de Saint-Cloud est impressionnant.

Christel Cloteaux à écrit :

Totalement d’accord avec ce parti pros Xavier et en cohérence avec la Region qui dote une subvention de 500 euros pour tout achat d’un velo a assistance électrique. Ce serait de bon augure que St Cloud soit un peu moteur (sans jeu de mot) dans cette démarche.

Xavier Brunschvicg à écrit :

On y travaille…

Guillaume à écrit :

Bonjour Xavier, excellente idée, vu le nombre important de personnes qui empreinte ce bel ouvrage.

Cela ira de pair avec les aménagements provisoires (pistes cyclables) qui ont fleuri depuis le début de la crise sanitaire et qui deviendront, sans nul doute, définitifs (cf. Allée du bord de l’eau).

A cet effet, le Département semble l’acteur le plus « moteur » (pour reprendre l’expression de Christel) et le plus fort politiquement pour faire évoluer cette réflexion au delà d’une réflexion uniquement clodoaldienne.

Xavier Brunschvicg à écrit :

Merci Guillaume. Oui le Département doit être impliqué, mais pas uniquement. Le rôle du « territoire » Paris Ouest La Défense et de la Région sont également fondamentaux. On va prendre Saint-Cloud en sandwich !!